Pages

mardi 1 mai 2018

Le cerevis et le band à Bruxelles en 1901

Une carte postale de "la société Mercuria de Bruxelles", envoyée en 1901, et la photo d'un étudiant probablement membre de cette société, prise à la même époque (voire une dizaine d'années plus tôt), officialisent toutes deux le port du band et du cerevis à Bruxelles vers 1900.

Le band est ce ruban aux couleurs d'une société étudiante et le cerevis (appelé aussi bierpet en Belgique) est ce callot aux même couleurs, souvent brodé du Zirkel (monogramme) de la dite corporation étudiante.


Nous ignorons depuis quand la Mercuria portait ce couvre-chef et ce ruban lorsque la photo a été prise. Mais cette société eut une existence éphémère de 1899 à 1903, en tant que section sciences économiques de la Société Générale Bruxelloise des étudiants catholiques (d'après les Almanachs de la Générale gantoise des étudiants catholiques consultés par Benoît Bacchus P.nc.n).
Carte de visite réalisée par un photographe de la rue du Fossé aux Loups, Bruxelles.
Collection "En Bordeux et Bleu"

Carte postale de la Mercuria, envoyée en 1901.
Collection "En Bordeaux et Bleu"


On savait que l’usage des rites des étudiants germaniques (dont le Comment) fut introduit à l’Université de Louvain par l’"Helvetia Lovaniensis"société fondée en 1872 et éteinte trois ans plus tard.
La "Tungria Lovaniensis", fondée en 1877 sur le même modèle,  rassembla des Allemands, des Autrichiens, des Suisses, des Belges et des Luxembourgeois, avant de disparaître en 1879. Son activité fut néanmoins prolongée, dès 1880, par la société "D’Letzebuerger", qui regroupait des étudiants luxembourgeois.

Un dessin d'étudiant coiffé d'un cerevis, réalisé en 1880 dans le Bierzeitung de cette dernière société, livre une des premières traces connues du port de ce callot très germanique en Belgique.

Cela avait déjà présenté ici-même. Par contre, on ne savait pas que le port du cerevis s'était diffusé aussi "rapidement" (en moins de vingt ans) au-delà de Louvain et notamment à Bruxelles.



Der gutte Kamerad : le bon camarade.
Dessin extrait du Bierzeitung du cercle D'Letzeburger, vers 1880.

Au-dessus, un membre, porteur du cerevis et du ruban,

tient une chope d'une main et sa pipe de l'autre.
En dessous, scènes de Kneipen.


dimanche 29 avril 2018

Photo d'un Poil de 1910

En 1911, Fernand Pavot s'inscrit en Faculté des Sciences à l'Université libre de Bruxelles. Mais ce n'est pas sa première année à l'université car il participe déjà au banquet de la section des Sciences de l'Association générale des étudiants (le futur Cercles des Sciences) au cours de l'année académique 1909-1910 ainsi qu'au banquet du Cercles des étudiants wallons la même année. Il a fait signer les menus des deux agapes par les convives, ce qui permet d'avoir un polaroïd de quelques étudiants de sa génération.

Nous disposons d'une photo non datée où il pose en compagnie d'un Camarade, au cours de sa troisième année d'université, si l'on en juge par les trois étoiles épinglées à leur couvre-chef. Il est par contre difficile de déterminer lequel des deux étudiants est Fernand Pavot. Est-ce le barbu en "crapuleuse" ou celui en béret ?







vendredi 27 avril 2018

Zofingue et les petits étudiants de plomb

Les petits soldats de plomb auraient-ils inspiré les sociétés d'étudiants ? Toujours est-il que Zofingue, société suisse, a fait réaliser une série de figurines d'étudiants en tenue d'apparat. On reconnaît bien entendu la Société de Zofingue à la suite de couleurs rouge-blanc-rouge, à sa casquette et à son Zirkel.

La série présentée ici est incomplète. Elle comporte des sociétaires et des membres du comité. Les premiers sont reconnaissables à leurs rubans étroits et les seconds à leurs larges écharpes. Un sociétaire et un des "chargés" du Comité portent des torches, pour un défilé nocturne qu'il est difficile d'identifier.

Ce groupe de personnages date probablement du début du XXe siècle. Nous disposons en effet d'une carte postale de Zofingue envoyée en 1907, représentant ces petits étudiants de plomb.


Chaque figurine pèse une bonne septantaine de grammes et mesure 14 cm.

Collection privée "En Bordeaux et Bleu"


On notera la présence du Bierzipfel, sur la poitrine des personnages.


Collection privée "En Bordeaux et Bleu"
Les habits des personnages de plomb sont assez fidèles au Wichs (tenue d'apparat composée d'une veste à brandebourgs, d'un pantalon et de gants blancs ainsi que de bottes en cuir), que portaient les Zofingiens photographiés ici en décembre 1910 :

Collection privée "En Bordeaux et Bleu"